Dimmuborgir ancien lac recouvert par la lave

dimmuborgir-ancien-lac-recouvert-par-la-lave.jpg

Dimmuborgir ancien lac recouvert par la lave

Notre planète est riche en lieux que l’on peut considérer comme étant des merveilles de par leur beauté. A tel point que parfois les humains ont créé de nombreux sites qui souvent sont inspirés des phénomènes naturels  dans le but de transformer les paysages. On peut prendre l’exemple des chutes de Cascata delle Marmore situé en Italie, ou bien l’île de Notre-Dame qui se trouve dans le sud-ouest du Québec, faisant partie de la ville de Montréal.

chutes-de-cascata-delle-marmore.jpg

Ce sont deux sites artificiels. Cependant, il existe également de nombreux sites qui sont de par leur nature exceptionnels. Certains de ces sites cependant sont dus à une modification suite à des évènements géologiques. C’est le cas de Dimmuborgir qui correspond à un ancien lac recouvert par la lave.

Comment est apparu le Dimmuborgir

L’Islande étant un pays volcanique, les éruptions volcaniques sont monnaies courantes dans la région du lac Myvatn, lieu où se situe le site appelé Dimmuborgir. A l’origine, le Dimmuborgir est un ancien lac. Une éruption volcanique qui s’est produite il y a plus de 2000 ans, lors de cette éruption plusieurs coulées de laves ont recouvert le lac qui a fini par s’évaporer entièrement donnant ainsi naissance à une cavité que l’on a appelé le Dimmuborgir ce qui signifie littéralement « château sombre ».

D’où tient-il le nom de château sombre

On suppose que ce nom lui a été donné à cause de son décor qui reflète le chao et la désolation. En fait, les coulées de lave qui ont recouvert  le lac se sont par la suite solidifié jusqu’à devenir une roche et a formé un ensemble montagneux de couleur noir parsemé de trous qui lui donne l’impression de se trouver devant un ensemble de portes et de fenêtres. 

dimmuborgir.jpg

L’un des trous appelé Kirkjan est le plus célèbre de Dimmuborgir. Littéralement Kirkjan signifie « église »,Ce nom lui a été donné du fait qu’il donne l’apparence d’une entrée d’église.